Le pillage des oliviers millénaires du Montsià s’intensifie

Comme nous vous l’avons dit à plusieurs reprises, l’un des problèmes les plus douloureux que nous connaissons actuellement dans les Terres de l’Ebre est celui du pillage des oliviers monumentaux. En effet de plus en plus d’oliviers centenaires et millénaires de grande valeur sont achetés puis déracinés, en suite transportés dans d’autres régions d’Espagne ou de l’Union Européenne où ils sont supposés devenir la décoration des jardins et des propriétés privées ou d’entreprises ou institutions.

La plateforme Salvem el Montsià” dénonce depuis des années une situation qui représente une perte irréparable pour notre patrimoine paysager, environnemental, économique et culturel. C’est un patrimoine qui, jusqu’à présent, se retrouve dans nos champs et qui disparaît du jour au lendemain. Si les oliviers partent, une partie de notre identité est également perdue.

Au début de 2019, le gouvernement de la Generalitat catalane s’est engagé à protéger nos oliviers par le biais de nouvelles lois et réglementations interdisant l’extraction et le commerce indiscriminé de ces arbres. Cependant, il n’a pas encore eu le temps de les adopter.

En prévision de cette réglementation plus restrictive, ces dernières semaines ont intensifié la pression de ceux qui achètent et cueillent des oliviers pour profiter du vide juridique dans lequel nous nous trouvons encore. Début avril, la presse locale a dénoncé, par exemple, un nouveau pillage dans la zone de un nouveau pillage dans la zone de l’ermite de la Pietat à Ulldecona

Depuis Ralda + Friends, nous nous solidarisons  avec l’action de « Salvem el Montsia » et nous continuons à offrir notre page web comme plate-forme pour diffuser cette, en nous profitons de cet article pour rappeler à l’administration publique catalane de prender des mesures le plus vite possible pour créer une législation qui protège cet héritage comme l’a fait le gouvernement valencien voisin de la Catalogne.

La préoccupation s’étend également en Europe

Grâce au travail de divulgation et d’alerte de “Salvem el Montsià”, de plus en plus de médias ont traité ce problème. Le 11 avril, l’hebdomadaire allemand “Jungle World” expliquait dans un article le fonctionnement du trafic des oliviers millénaires: “En Espagne, des oliviers centenaires sont plantés et expédiés dans le monde entier comme produits de luxe. La résistance à cette activité lucrative est en train de se former au Montsià, en Catalogne “. Vous pouvez consulter  l’article en allemand sur ce lien.

 

Bonne lecture

Alfred & Pierre Ralda